La récré des chiots

Les ordres sécuritaires

Les premiers ordres que votre chiot doit apprendre sont, ce que nous appellons, les ordres « sécuritaires » de bases comme : assis, couché, stop, pas bouger, ou encore au pied. Pensez surtout à bien travailler le rappel au pied qui est, de loin, l’indication la plus importante, notamment si vous baladez votre chiot dans des endroits à fortes stimulations (voitures, vélos, joggeurs, chiens, etc.)

Ces ordres vont vous servir de base pour ensuite lui apprendre des choses nouvelles, plus compliquées et parfois complètement inutiles mais tellement plus drôles. Par exemple le « Pan! T’es mort » ne sert à rien mais c’est toujours très drôle à regarder !

N’oubliez jamais de récompenser votre chiot lorsqu’il exécute correctement le comportement souhaité. Mais attention, pour certains chiens, la caresse ne sera pas une récompense positive. Il faut bien observer et connaitre votre chien pour savoir ce qui lui fera vraiment plaisir : caresse, séance de jeu, friandise ? A vous de tester !

Oubliez la sanction, si votre chiot n’exécute pas le comportement souhaité : ignorez le et changez de méthode d’apprentissage ou facilitez l’exercice pour être sûr de terminer sur une réussite de votre toutou.

Une chose importante à retenir : si une technique ne fonctionne vraiment pas, n’insistez pas, c’est que votre chien n’est pas réceptif à celle ci. Changez et adaptez votre attitude.

En bref, éduquer son chiot c’est apprendre aussi à être patient, à ne rien lâcher, toujours être persévérant. Si vous travaillez dans la bonne humeur, dans le jeu, de manière enthousiaste et positive, vous allez renforcer tout d’abord la relation que vous avez avec votre chiot et ensuite vous aurez un chiot attentif, réceptif et surtout super bien éduqué ! C’est le but non ?

Petite astuce supplémentaire : nous vous conseillons de faire vos séances d’éducation avant de donner sa gamelle à votre chiot. De fait, il sera bien plus gourmand et, de fait, bien plus attentif.A vous de jouer !

 l’éducation de son chiot ?

La « récré des chiots » est donc très utile pour le chiot…lorsqu’elle est organisée correctement.  Pour ce faire, il est indispensable que les chiots évoluent en la présence d’au moins un chien adulte régulateur (et, idéalement de plusieurs chiens en fonction du nombre de chiots à encadrer) ET d’un éducateur canin compétent pour encadrer les séances.

Le chien régulateur est un chien adulte bien éduqué et bien équilibré dont le « travail » sera d’enseigner la communication intra-spécifique aux chiots. Ainsi, ce chien régulateur intervient pour faire cesser fermement mais de façon pacifique toutes les « impolitesses » du chiot envers lui, les montées en excitation, les brutalités, les morsures trop appuyées ou bien encore les séquences de jeu qui n’en finissent plus…Il permet ainsi d’apaiser et de discipliner les plus jeunes et de rétablir l’ordre au sein du groupe de chiens en enseignant aux chiots qu’il y a des limites à ne pas franchir. Il permet aussi d’éviter que certains chiots, plus forts que d’autres, ne fassent la loi en tyrannisant les plus faibles et, qu’une fois adultes, deviennent intolérants à toute forme de frustration. A l’inverse, il permet également que les chiots les plus timides ne se fassent harceler par les autres, au risque de les rendre craintifs vis-à-vis de leurs congénères à l’âge adulte voire anxieux.

En effet, il est important d’habituer le chiot à diverses stimulations pendant ses premiers mois de vie mais il est tout aussi important que ces expériences soient toujours positives pour qu’elles aient l’effet escompté sur son comportement d’adulte.

L’éducateur canin doit quant à lui bien connaître les codes intraspécifiques du chien et doit savoir différencier un comportement canin normal d’un comportement anormal pour intervenir si toutefois il en en détecte un au cours de la séance.

Pour résumer, vous l’aurez compris, la récré du chiot doit certes être un moment ludique pour le chiot mais ne doit pas être qu’une « cour de maternelle » sans surveillance où tous les garnements évoluent sans qu’aucun adulte, chien et éducateur, n’intervienne jamais pour les apaiser ou les discipliner.

Une récré qui accepte les très jeunes chiots

Un chiot peut être accueilli dans une recré du chiot à partir de ses 2 mois et, généralement, jusqu’à ses 6 mois. Mais, en pratique, certaines structures se refusent d’accueillir les chiots avant que leur vaccination antirabique ne soit effectuée, laquelle ne peut pas se faire avant les 3 mois de l’animal. C’est dommage car la meilleure période pour socialiser un chiot se situe entre ses 1 et 3 mois, une période où le chiot est très curieux et où il est important de l’habituer à diverses stimulations sociales afin qu’il les considèrent comme « banales » à l’âge adulte. Au-delà de ses 3 mois, le chiot pourra se montrer un peu plus réticent aux rencontres.

De préférence, il faut alors privilégier les structures qui accueillent les chiots dès leurs 2 mois.

Une récré qui vous enseigne les bases de l’éducation de votre chiot

Privilégiez également les structures qui, en plus de proposer ce temps « récréatif » à votre chiot, vous accompagneront dans l’éducation de votre chiot. Une partie de la séance doit idéalement être consacrée à l’enseignement des indications de base et au décryptage du comportement de votre chien afin de vous donner les clés pour mieux le comprendre et mieux interagir avec votre chien afin d’établir avec lui, la plus belle des relations. Eh oui, à l"école du chiot®, il n'y a pas que le chiot qui doit apprendre de nouvelles choses.


<strong style="color: #777777; font-family: verdana, arial, helvetica, sans-serif; font-size: 14px; background-color: #ffffff">Galeries photos école des chiots 2019</strong>
Galeries photos école des chiots 2019